Voiture accidentée

Voiture accidentée : quelles procédures pour l’enlèvement de l’épave ?

Sommaire

Un accident de voiture ne se prévoit pas : il peut arriver quand vous vous y attendez le moins. En dehors des séquelles physiques que peut engendrer cet évènement tragique, il peut également sonner la fin de l’utilité de votre véhicule. Dans ce cas, votre voiture peut être déclarée comme étant une épave à enlever. Voici toutes les étapes pour enlever une épave après un accident de voiture.

Quels sont les critères d’une épave ?

Après un accident, une voiture peut être déclarée épave à cause des graves dégâts qu’elle a subis. La déclaration d’épave doit être faite par un expert automobile mandaté par une compagnie d’assurance. Il existe deux critères permettant à l’expert de déclarer le véhicule épave. D’abord, il doit vérifier si la voiture peut être réparée. Le deuxième critère dépend du premier. Dans le cas où le véhicule serait réparable, l’expert fera une évaluation en tenant compte du coût de la réparation et de la valeur du véhicule. Lorsque les frais de réparation sont excessifs, le véhicule sera classé en épave.

Quels sont les préalables à l’enlèvement de l’épave

Une voiture déclarée épave doit être prise en charge par des structures professionnelles de démolition. Vous aurez donc à recourir à des épavistes, des centres VHU, des broyeurs ou des démolisseurs. Avant de faire enlever son véhicule pour la casse, il faudra fournir certains documents à la structure qui va s’en charger. Les documents à fournir pour enlever l’épave sont notamment :

  • le certificat d’immatriculation signé et rayé de la mention obligatoire « cédé-le » ;
  • le certificat de non-gage n’ayant pas été délivré depuis plus quinze jours ;
  • la copie de la pièce d’identité du propriétaire ;
  • le certificat de cession établi en plusieurs exemplaires.

En outre, il faudra que le propriétaire remette à son assureur les clés de la voiture. La maison d’assurance devra contacter à son tour l’entreprise qui enlèvera l’épave. Après enlèvement, le véhicule sera détruit et les pièces recyclables en seront retirées.

Peut-on contester la déclaration d’une voiture épave ?

Il est possible pour un propriétaire de voiture de contester le verdict de l’expert automobile qui déclare son véhicule épave. En effet, dans les 30 jours après la décision, le propriétaire peut remettre en question la mise en épave de la voiture.

Pour y arriver, il doit fournir des preuves pour montrer que la mise en épave n’est pas forcément l’ultime solution. Il peut donc fournir un autre devis de réparation moins onéreux que le prix d’estimation du véhicule. Il peut également aller plus loin en demandant une contre-expertise.