Réussir votre conduite de véhicule grâce à ces étapes

Sommaire

 

Avez-vous enfin votre permis de conduire ? Quel privilège ! Effectivement, pour obtenir le permis de conduire, les apprentis doivent passer les examens du Code de la sécurité routière, ainsi que de différentes techniques de conduite. Entre autres, il est important de savoir qu’il existe d’autres éléments cruciaux à considérer pour la sécurité routière. La drogue, les distractions, l’alcool au volant, et d’autres encore, découvrez les éléments à prendre en compte pour devenir de meilleurs conducteurs.

Se référer à un conducteur modèle

 

Les nouveaux conducteurs doivent avoir en tête des conducteurs auxquels ils souhaitent ressembler. Les comportements inappropriés et non civiques doivent être rayés. Il est important que le conducteur respecte les règles du Code de la sécurité routière dans toutes ses formes.

Le choix de l’assurance auto

 

Quel que soit le type de permis, le conducteur a l’obligation d’être assuré :

  • apprenti ;
  • probatoire ;
  • permis de conduire ;

Les informations concernant le jeune qui conduit le véhicule familial doivent être mentionnées sur le contrat des parents. À ce stade, il est classé comme un conducteur occasionnel. Toutefois, avant de souscrire à l’assurance, il est préférable d’accumuler quelques années d’expérience. En attendant, vous pouvez avoir l’assurance auto jeune conducteur d’assuronline.

Achat de véhicule

Si le jeune a choisi d’acquérir son propre véhicule, il doit souscrire sa propre assurance auto. Il en va de même pour l’assurance responsabilité civile qui a pour mission de couvrir les dommages matériels ou les blessures causés à autrui.

Dommages véhicules

Cette assurance est facultative, dans la plupart des cas, la prise en compte de la responsabilité civile est importante lorsqu’il s’agit d’un véhicule de plus de dix ans.

Les primes

Les primes varient d’une compagnie d’assurance à une autre, même pour les protections. Toutefois, de nombreux assureurs accordent un rabais aux étudiants.

Savoir partager la route

Le Code de la sécurité routière a été modifié en 2018 pour être plus représentatif de la réalité automobile actuelle. Dans la notion du partage de la route, une nouvelle responsabilité est adoptée : les plus gros doivent protéger les plus petits. Il s’agit d’appliquer la courtoisie au volant même pour les jeunes conducteurs. L’expérience en conduite ne suffit plus, il est tout aussi important de maîtriser la conduite sur la route. L’automobiliste est responsable de la sécurité des cyclistes ainsi que des piétons sur la route.

Les distractions à éviter au volant

 

Depuis 2017, la distraction sur la route devient la cause principale de la hausse du taux de décès dans le monde. Depuis, il est interdit de manipuler le smartphone lorsque vous êtes au volant. À partir du moment où le moteur commence à tourner, tout appareil connecté ne doit pas être utilisé sauf en mains libres. Cela concerne également les arrêts sur les feux rouges. En cas de non-respect de ces lois, le conducteur est soumis à des pénalités et des amendes. Dans des cas plus graves, le conducteur risque une suspension immédiate du permis.

La consommation de drogue et d’alcool

 

La conduite dans un état affaibli par l’alcool ou la drogue est un acte criminel. Les policiers peuvent détecter les chauffeurs drogués grâce à des formations suivies sur la coordination des mouvements sur la route ou des tests au poste de police. Ainsi, les sanctions pour cette infraction sont sévères comme l’arrestation du permis ou la saisie du véhicule. Le conducteur, quant à lui, s’expose à une amende et une interdiction de conduire pendant un moment donné.

 

Ainsi, il est recommandé de faire attention, avant de prendre le volant. Il est tout aussi important de bien choisir votre compagnie d’assurance une fois que vous avez acquis votre véhicule.