Nos conseils pour la location en leasing d’une voiture

Sommaire

Le leasing auto professionnel est un crédit-bail relatif à la location d’un véhicule destiné à un usage professionnel. Ce mode de financement permet d’avoir tous les véhicules nécessaires pour une activité sans les acheter, mais avec la possibilité de le faire à la fin du contrat de location. Que faut-il retenir à ce propos ? Voici quelques conseils concernant la location en leasing d’une voiture pour les professionnels.

 

Le leasing d’une voiture : choisir un contrat adapté à ses besoins  

 

Le leasing d’une voiture tel que le présente Leaseplan consiste à louer des véhicules à usage professionnel pour une durée déterminée. Généralement, la période de location s’étale sur 1 à 5 ans. Toutefois, le délai peut être beaucoup plus long suivant la nature du contrat de location. Le premier conseil que l’on peut donner est de choisir son contrat de leasing selon son budget et ses besoins. La souscription à des options pouvant faciliter son quotidien est également conseillée. Parmi les choix possibles, il y a :

  • la possibilité de remplacer ses pneus usés ;
  • l’obtention d’un service de maintenance et d’entretien ;
  • la possibilité d’obtenir un service d’assistance en cas de vol, d’accident ou de panne, etc.

Sur certains contrats de crédit-bail, une option d’achat peut être mentionnée. C’est-à-dire que l’entreprise peut acheter le véhicule une fois que le contrat de leasing arrive à échéance. 

 

Comprendre les bases d’un contrat de crédit-bail automobile

 

Théoriquement, la signature d’un contrat de leasing pour un véhicule de société traduit l’engagement d’un professionnel à verser un loyer suivant une périodicité mentionnée dans son contrat de location. Le versement peut s’effectuer tous les mois, tous les deux mois ou tous les trois mois en fonction du contrat signé. Quoi qu’il en soit, ce loyer est défini en fonction de plusieurs paramètres : 

  • la valeur du véhicule proposé à la location ;
  • la durée de la période de location ;
  • le forfait kilométrique annuel.

Dans certains cas, un dépôt de garantie peut être exigé lors de la contraction de la demande de location. Ce dernier ne doit cependant pas excéder 15 % de la valeur du véhicule. Il se peut aussi qu’un premier loyer majoré soit demandé.

 

Durant la location 

Pendant la location d’un véhicule professionnel par crédit-bail, vous avez pour obligation de souscrire à une assurance pouvant couvrir au moins votre responsabilité civile. Ainsi, elle peut être mise en cause au cas où un dommage sur un tiers vient à se produire. Si vous effectuez une infraction au Code de la route, c’est le propriétaire légal du véhicule ou le loueur qui recevra la contravention. Toutefois, le règlement du montant à payer revient au locataire étant donné qu’il est l’auteur des faits. Dans le cadre d’un leasing professionnel, le locataire est soumis à la taxe sur les véhicules de sociétés durant toute sa période de crédit-bail. 

 

À la fin du contrat

Une fois que le contrat de leasing arriver à son terme, le locataire peut encore prolonger son contrat ou changer de véhicule. Dans un autre cas de figure, il lui est possible de racheter la voiture si son contrat permet cette option. Normalement, le montant à régler est fixé au préalable, généralement au moment de la signature du leasing. L’option d’achat n’est toutefois pas une obligation. De ce fait, le locataire est tout à fait en droit de restituer l’auto.

 

Peser le pour et le contre du leasing professionnel

 

Le leasing d’une voiture présente plusieurs avantages qui peuvent rendre le quotidien d’un professionnel plus confortable. Entre autres, il lui permet de préserver sa trésorerie ainsi que sa capacité d’investissement. Contrairement à un prêt bancaire, le crédit-bail automobile ne nécessite aucun apport. Outre cela, cette solution offre la possibilité de profiter d’un véhicule fiable et confortable, car il est régulièrement entretenu. En tant que locataire, vous n’avez pas à vous soucier de la revente de vos véhicules de fonction. Cependant, ce confort a un prix. En effet, la voiture vous reviendra plus cher à la location que si vous l’aviez achetée. Vous êtes également tenu de le rendre en bon état au risque de payer une pénalité.